Le mystère d’un automate créé il y a plusieurs centaines d’années

Le fonctionnement de cet automate reste un mystère

Le fonctionnement de cet automate reste un mystère

Un automate conservé à l’Institut Franklin de Philadelphie aux États-Unis et créé probablement dans les années 1700 continue à susciter la curiosité. Quasiment détruit dans un incendie, c’est en pièces détachées qu’il est récupéré par le musée en 1928. Ce qui restait de lui a pu être à nouveau assemblé par un automaticien de l’époque. Ses capacités sont impressionnantes pour un automate.

Cet automate est capable d’écrire en anglais et en français, et de réaliser quatre dessins différents dont un temple chinois.

Selon des archives, l’automate serait l’œuvre d’Henri Maillardet, un automaticien Suisse qui a travaillé à Londres, notamment dans la production d’horloges et de montres. Il a aussi fabriqué plusieurs automates.

Cette histoire du dessinateur-écrivain (c’est le nom donné à cet automate) a notamment inspiré Brian Selznick pour son livre : « L’invention de Hugo Cabret » dont Martin Scorsese s’est à son tour inspiré pour réaliser un film du même nom.

Source et vidéo ICI

Publicités

Les commentaires sont fermés.