« Les mammouths existent encore, j’en ai filmé un »

Officiellement éteinte depuis 1700 avant Jésus-Christ, la race des mammouths, ces mammifères gigantesques qui se pavanaient dans les froids glacials bien avant notre ère, serait finalement en vie, si l’on en croit un habitant de Sibérie.


Le dernier specimen? L’homme prétend en effet avoir croisé un animal de l’espèce disparue dans les eaux glacées du Tchoukotka, dans l’extrême nord-est russe. Et à tous ceux qui gloussaient en entendant ces déclarations loufoques, l’individu a amené un début de preuve qui ne manquera pas de semer le doute dans l’esprit de certains.

En effet, il a étayé ses affirmations en fournissant une vidéo de l’animal alors qu’il traversait un cours d’eau glacé (voir sous l’article). Les derniers specimens de l’espèce – ou plutôt des traces de ceux-ci – ayant été retrouvés dans cette même région du globe, l’affaire a rapidement été montée en épingle.
Fausses images ou ours gourmand Les scientifiques sourient devant ces pseudo-preuves et parlent soit de montage soit d’un ours tenant dans sa gueule un gros poisson fraîchement pêché, le tout donnant de loin l’impression d’entrevoir un mammouth laineux et ses défenses typiques. Mais un spécialiste du paranormal, Michael Cohen, a confié au Sun que cette rumeur de mammouth vivant observé en Sibérie n’est pas la première du genre. Il rappelle qu’étant donné que la plus vaste partie de ce territoire immense est inaccessible pour l’homme, les espèces qui y vivent (encore) lui sont méconnues.

Selon l’expert, si la zone n’est pas davantage explorée par les autorités afin d’y trouver des races prétendument disparues, c’est parce que la région est riche en ressources naturelles dont la Russie ne voudrait pas se passer, sous peine de se voir reprocher d’entraver l’habitat d’espèce uniques ou en voie d’extinction.

Un autre Loch Ness

Alors, pur hoax qui fait le buzz sur le net ou véritable mammouth laineux et thèse du grand complot, seule la vidéo (floue évidemment) pourra permettre à chacun de se faire son propre avis. Une chose est sûre, un nouveau mythe aussi mystérieux que celui du Loch Ness est né.

(acx)

Publicités

Les commentaires sont fermés.