Floride – Un Américain de 57 ans pensait sans doute faire le bon choix en arrêtant de fumer. Ironie du sort, sa cigarette électronique de substitution a bien failli lui coûter la vie…

Tom Holloway, 57 ans, père de famille et photographe de son état, avait décidé d’en finir avec le tabac.

Depuis deux ans, cet ancien vétéran de la Guerre du Vietnam avait troqué son paquet quotidien contre une cigarette unique, électronique et rechargeable à volonté. Un passe-temps inoffensif, pensait-il, avant qu’elle ne lui explose à la bouche…

L’explosion a fait voler en éclats la dentition du pauvre homme. Elle lui a aussi fortement endommagé la langue. Tom Holloway souffre également de multiples brûlures de la cavité buccale. Pour couronner le tout, l’explosion aurait aussi provoqué un début d’incendie…

Le porte-parole des pompiers locaux a confié à ABCNews toute sa stupéfaction: « C’est la première fois que j’entends parler de ce genre d’incidents », a affirmé Butch Parker du North Bay Fire District avant de comparer l’explosion subie au décollage d’un « pétard fusée ».
L’épouse de la victime aurait en effet été alertée par une déflagration semblable à celle d’un puissant pétard mêlée aux cris de douleur de son mari.

Selon ABCNews, Tom Holloway aurait fait les frais d’une défaillance grave de la batterie de son modèle de substitution.

La cigarette électronique n’est pas contrôlée par l’Etat et d’aucuns en critiques l’usage. En l’absence de contrôles rigoureux et de normes spécifiques, il est difficile d’évaluer le taux de nocivité de l’appareil, la composition chimique des substances inhalés et ses conséquences sur la santé.

ABC new channel 5 via afo

Publicités

Les commentaires sont fermés.