Bon anniversaire !

Cette année, le 29 février est inscrit à l’agenda. Une date qui ne revient que tous les quatre ans et qui revêt une importance particulière pour les natifs d’années bissextiles.

 Le 29 février est un jour particulier pour ceux nés les années bissextiles. Le 29 février est censé “rattraper” le retard du calendrier sur la nature, la terre effectuant le tour du soleil en 365,24 jours.

Le 29 février, un jour vraiment à part

Les personnes nées le 29 février, date qui ne revient que tous les quatre ans, peuvent fêter leur anniversaire aujourd’hui ! Cette originalité a porté chance à des célébrités. Et des traditions s’y rattachent.

C’est un jour pas comme les autres. Le 29 février, cela tombe comme chacun sait tous les quatre ans, en raison de la nécessité de « coller » au plus près à la durée de la rotation de la Terre autour du Soleil. Une bizarrerie découverte par les Romains. Depuis, cette particularité calendaire a entraîné une série de traditions et de croyances.

Les gens nés à cette date ont des points communs.

Quand fêter l’anniversaire?

La question classique de tous ceux qui sont nés le 29 février est : quand fêter son anniversaire? Le petit Basile, du haut de ses 4 ans, fêtera son premier « vrai » anniversaire aujourd’hui, puisque la dernière fois qu’un 29 février est apparu dans le calendrier (en 2008), c’était tout simplement le jour de sa naissance : « Pour l’instant, on le fêtait plutôt le 1er mars, explique Angélique, sa maman. Il y a eu un petit débat familial. Ça intrigue beaucoup les gens, c’est la première question qu’ils nous posent! » Il faut dire que, dans cette famille, Basile n’est pas le seul à faire dans l’originalité : son frère Thomas est en effet né le 24 décembre! Heureusement, côté administratif, l’acte de naissance ne pose aucun souci.

«J’ai 92 ans aujourd’hui, mais en vrai, je n’en ai que 23. Voilà mon secret de jouvence. » Joseph, cet ancien résistant côte-d’orien né le 29 février 1920, n’est pas friand de célébrations. Noël, jour de l’an, anniversaires : tout ça n’est pas pour lui. Mais cette fois-ci, le 366 e jour de l’année pourrait quand même lui faire quelque chose. « Je suis fier de célébrer mes 23 ans d’années bissextiles. Ce n’est pas tout le monde qui peut se vanter de ça. »

Pour Pierre T. ce jour aura aussi « une saveur particulière ». Né en 1960, il souffle aujourd’hui ses 52 bougies, et « seulement mes 13 ans, bissextilement parlant », s’amuse-t-il, avant d’ajouter que c’est « surtout sa femme qui va marquer l’occasion, en lui offrant un présent un peu plus conséquent que les années normales. »

« La Bougie du sapeur »

Parmi les originalités du 29 février, il existe un journal qui ne paraît que ce jour-là, donc tous les quatre ans. « Ma mère va offrir à Basile le journal la Bougie du sapeur, s’enthousiasme Angélique Rose. Ce périodique est humoristique. Ce sera le deuxième offert à l’enfant. Il s’agit donc désormais d’une « tradition familiale ». En trente ans d’existence, c’est la neuvième fois que  « la Bougie du sapeur » sortira en kiosque. et 210000 exemplaires sont  déjà imprimés pour le cru 2012. « Avec retirage si besoin est », précise Jean d’Indy, le rédacteur en chef. Et un encart propose même de s’y abonner : « 100 € pour le siècle »!

Des traditions disparues

Pendant des siècles, en Europe, le 29 février était un jour réputé dangereux. Une croyance désuète aujourd’hui. Au XIXe siècle, dans l’ouest de la France, les femmes célibataires pouvaient exceptionnellement demander les hommes en mariage lors des années bissextiles. Cela faisait même l’objet d’une loi alors qu’en Ecosse des compensations financières étaient prévues si l’homme refusait la demande en mariage.

Inspirations artistiques

Au Québec, où la date revient régulièrement dans l’histoire culturelle, le poète Gilles Vigneault a composé « la Chanson du 29 février ». Un hymne très positif sous forme d’un hommage à l’hiver et à la mer. Cette date a aussi inspiré certains réalisateurs comme Michaël Rowe avec le drame « Année bissextile » ou Jeong Jong-Hun avec le film d’horreur  « 29 February ».

Le 29 sur la Toile

Internet regroupe plusieurs sites consacrés aux bissextes et Facebook est une plate-forme d’échanges sur ce sujet. Les « nés un 29 février » y sont fiers d’évoquer leurs points communs. Ce jour est en effet une curiosité qui prête systématiquement à discussion.

Le 29 février férié

Enfin, Christian, 24 ans, est pragmatique : « Cette fois-ci, les gens sauront quand me souhaiter mon anniversaire. Ils hésitent toujours à m’envoyer des messages le 28 ou le 1 er mars ». Lui propose même que les 29 février soient fériés, pour « faire péter » des anniversaires « bien trop rare. »

Sources : leparisien.fr et bienpublic.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.