Des poissons, des lézards, des tortues… Ils sont vendus 1,5 dollars dans les rues de la capitale.

Le dernier chic en Chine : des porte-clés avec des animaux… vivants. Ils sont vendus environ 1,5 dollar aux sortie du métro de Pékin, la capitale. Au choix, on peut se balader avec des poissons, des lézards ou des tortues miniatures…

Ces derniers sont scellés dans des sacs plastiques, dans de l’eau colorée et avec un peu de nourriture. Un cercueil transparent où les pauvres bêtes meurent bien vite d’asphyxie. Très sympathique, d’avoir un cadavre qui pend au bout de ses clés.

Aucune loi n’interdit cette pratique en Chine, les animaux domestiques n’étant pas protégés contre les mauvais traitements. Mais certains défenseurs des animaux s’élèvent contre ces ventes sauvages, et achètent les lots pour les libérer.

Source : atlantico.fr 

Publicités

  1. nuage1962 dit :

    C’est vraiment extreme comme comportement <comment ca se fait que ces gens ne sont pas plus éveillée a la protections des animaux

    • maxine dit :

      Je ne les comprends pas, faut toujours qu’ils fassent parler d’eux en négatif!
      Le pire c’est quand même ceux qui les achètent ! Ils doivent être trop habitués
      aux animaux virtuels, ils ne savent plus faire la différence!

  2. mu64 dit :

    quelle horreur !