Jason Ketley, 42 ans, a gardé des blessures douloureuses de sa visite à l’hôpital. Un rat l’a en effet mordu une douzaine de fois au niveau du cou et du dos.

Photos entrevue.fr

Le personnel hospitalier n’a découvert ce qui se passait que lorsque M. Ketley, qui est handicapé mental, a été repéré dans un couloir avec le rat suspendu à son cou par les dents. Les infirmières ont réussi à retirer l’animal et à le tuer, rapporte le « Daily Mirror ».

La mère du patient a déclaré: « J’ai été horrifiée. Il était tellement anesthésié avec les sédatifs qu’il n’a pas pu se défendre. Il était complètement impuissant et terrifié. C’est une honte. Il avait très peur. Le personnel lui a montré le rat mort pour lui prouver qu’il ne pouvait plus lui faire de mal. Je suis consternée de voir que ce genre de chose peut arriver dans un hôpital de nos jours ».

M. Ketley se trouvait à l’hôpital St Ebba, à Epsom, dans le Surrey. Ses parents ont déposé une plainte. Jo Young, Directeur de la qualité des soins infirmiers a déclaré: « Les événements décrits ici sont vraiment choquants et je tiens à rassurer cette famille sur le fait que nous prenons la situation très au sérieux. Il s’agit d’un incident grave et une enquête approfondie est en cours ».

« Je tiens à souligner que les incidents signalés sont extrêmement rares et que nous avons pris des mesures urgentes pour assurer la sécurité des personnes. Nous prenons notre responsabilité envers les personnes vulnérables que nous soignons très au sérieux et nous agirons de manière à assurer que notre qualité de soins est maintenue ».

Source : 7/7

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.