C’est le dernier endroit où on aurait l’idée d’aller chercher de nouvelles espèces animales. Pourtant ce n’est pas dans la jungle, mais sur ce gros caillou isolé du Pacifique, entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande, que des scientifiques ont découvert, ou plutôt redécouvert, un insecte qui était officiellement éteint depuis 80 ans.

Et il ne s’agit pas d’un moucheron à peine visible, mais du homard des arbres, un phasme au corps robuste de la taille d’une main humaine ! Il s’agit même du phasme le plus lourd du monde.

Les derniers spécimens du genre avaient observés dans les années sur Lord Howe Island, à quelques kilomètres de là, avant de disparaître suite à l’introduction sur l’île d’une espèce invasive de rats en 1918.

Personne n’aurait cru que les homards des arbres avaient survécu à 20 kilomètres de là, sur cet îlot escarpé plus haut que l’Empire State Building dont les parois montent à pic. La pyramide de Ball, formation géologique hors du commun, 562 mètres de haut, surgit de la mer à pic et ne comporte aucune surface plane. Pas le genre d’endroit accueillant pour la vie. Et pourtant…

Pyramide de Ball

Les insectes ont été redécouverts par des biologistes qui ont prélevé quelques spécimens pour assurer la survie de l’espèce grâce à la reproduction en captivité.

Les homards des arbres, 12 centimètres de long, seront ultérieurement réintroduits sur Lord Howe Island quand les rats y auront été éradiqués.

Source : sharknews.fr

Publicités

  1. nuage1962 dit :

    C’est bien d’avoir trouver des spécimens encore existent .. j
    j’aime les bibittes 😉

  2. nuage1962 dit :

    Pis elles n’ont pas l’air tres dangereux

  3. […] background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } paradoxalnews.wordpress.com – Today, 2:30 […]