Tout s’achète, même les problèmes!

Le site Needaproblem.com vend des tracas en tout genre.

Les problèmes sont classés par niveaux de difficulté, indique la Frankfurter Allgemeine Zeitung : insignifiant (1 euro), normal (5 euros), ardu (500 euros), quasi inextricable (5 000 euros).

A partir de 500 euros, les soucis sont personnalisés, note le quotidien allemand. Un internaute a ainsi eu droit à un (vrai) tour en avion et à une grosse frayeur : au-dessus des Alpes, le pilote a feint un évanouissement. Le client a dû prendre le contrôle de l’appareil pendant quelques minutes.

Conçu par trois Suisses – Martin Koncilja, Hansmartin Amrein et Björn Hering – et destiné au départ au public helvète, ce service attire essentiellement des clients allemands. Les internautes peuvent publier leur solution dans le hall of fame, en mettant en ligne des vidéos ou des photos de leur prestation.

Courrier international s’est offert un “problème” palpitant à 1 euro (“Achetez un journal que vous n’avez jamais lu auparavant et envoyez-nous une photo de vous en train de lire ce journal”) et un autre à 5 euros (“Grimpez aujourd’hui en haut d’un clocher, avec l’accord et en compagnie d’un prêtre. Envoyez-nous une photo comme preuve”).

Depuis la création du site, en 2008, les ventes progressent de 20 % par an. A ce jour, 18 000 petits et gros soucis (ou occupations ?) ont trouvé preneur, rapporte la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Le site needaproblem.com 

Source : courrierinternational.com 

Publicités

  1. nuage1962 dit :

    Non non non, mieux vaut pas trop chercher le troubles 😉

    • maxine dit :

      Payer pour des problèmes! Faut pas être bien d’autant que si tu
      te creuses la tête tu vas en trouver des tonnes gratuit!