Le site existe depuis 2010 mais connaît ces derniers mois une véritable explosion de fréquentation. Il s’agit de « punaiser » (« to pin » en anglais) des photos, vidéos sur un tableau virtuel. Présentation.

Vue du site Pinterest, en mars 2012Vue du site Pinterest, en mars 2012 © DR

Imaginez un frigo, avec la photo du dernier jean que vous désirez acheter, une vidéo du dernier clip de votre groupe préféré, ou encore la recette de cookies que vous souhaitez faire ce week-end. Avec des commentaires sous chaque élément. Et des gens qui partagent ce qu’ils apprécient. Vous êtes sur Pinterest.

Objectif : punaiser (« to pin » en anglais) ce qui vous intéresse. Ce réseau social, né en 2010, a vu sa fréquentation exploser ces derniers mois. Selon Les Echos, il compterait déjà 20 millions d’utilisateurs – mais seulement 100.000 en France -, avec une croissance de +4.000% en six mois. Et pourtant, le site en encore en phase de test et est accessible uniquement sur invitation.

Publicité gratuite

L’intérêt de Pinterest est également commercial. Les marques voient leurs produits exposés par des utilisateurs. Au point qu’il n’y a pas de publicité sur le site : celle-ci est réalisée gratuitement par les utilisateurs « épingleurs ».  Selon une étude du cabinet Shareholic parue en janvier, le site attire plus de curieux vers les sites de commerce en ligne que Youtube, LinkedIn et Google+ réunis.

Comme tout réseau social, Pinterest est décrit comme « addictif » ou encore comme « le dernier outil en date de perte de temps pour les masses », pour la journaliste Avery Spofford sur son site shefinds.com. Le design est épuré. L’internaute peut autant ouvrir son propre tableau d’affichage que faire des recherches par catégories. D’autres sites proposent déjà d’épingler leurs contenus sur Pinterest. En échange, le site demande de respecter les droits d’auteur des images épinglées. Et pourtant, l’entreprise ne compte qu’une douzaine de salariés dans la Silicon Valley.

Source : TF1.fr

Publicités

  1. nuage1962 dit :

    je ne voudrais pas de pubs sur mon frigo
    mais qu’il n’y ai pas de pub dans les sites ca serait bien
    des pubs sur demandent ca serait mieux … mais pas sur que ce serait plus payant pour eux

    • maxine dit :

      Je ne sais pas ce que çà va donner, c’est vrai que c’est original, çà change,
      j’y ai trouvé des trucs intéressants!