Wikipedia pointé du doigt./ Photo Maxppp Wikipedia pointé du doigt./ Photo Maxppp

Que l’élève qui n’a jamais triché sur internet lève le doigt. Gagner en rapidité en cédant à la paresse intellectuelle est devenu le lot de nombreux lycéens.

Copier/coller, des forums de dissertations toutes faites, faire un usage abusif de définitions Wikipédia : voilà la nouvelle clef d’un travail réussi. Tous les professeurs le savent, un d’entre eux a décidé de prendre ses élèves à leur propre jeu. Ce professeur de Lettres dans un lycée parisien raconte non sans humour la supercherie qu’il a mise en place pour piéger ses élèves. Cet enseignant qui signe « Loys Bonod » a imaginé un piège élaboré et judicieux.

Dans un premier temps, il sélectionne un poème obscur d’un auteur très peu connu. Il modifie ensuite sa page Wikipedia en y glissant une petite phrase. Sur plusieurs forums, il crée de toutes pièces des discussions entre élèves et spécialistes à propos de la compréhension du poème. Le professeur rédige un « pseudo-commentaire le plus lamentable possible avec toutes les erreurs imaginables ».

Résultats : sur 65 élèves, 51 sont tombés dans le panneau et ont « recopié à des degrés divers ».

Honteux, les élèves ont néanmoins applaudi quand leur professeur leur a dévoilé la supercherie.

Publicités

  1. Mchan dit :

    J’adore !!Ca a du lui prendre un temps fou mais je me vois bien faire ça juste pour vérifier qui fait ses devoirs sur internet.