Une Sud-Africaine a cru devenir riche après que deux hommes lui ont promis qu’ils multiplieraient ses économies par trois en faisant bouillir ses billets de banque dans une solution chimique, a rapporté la police jeudi.

Un billet de banque sud-africain de 200 rands (AFP/Archives, Stephane de Sakutin)

JOHANNESBURG – Les deux hommes ont proposé à une propriétaire de shebeen (bistro clandestin) de Dutywa, dans une région pauvre du Cap oriental (sud), de lui montrer comment ils procédaient, en commençant par un billte de 10 rands (1 €) qu’elle a emprunté à une connaissance, a raconté le capitaine Jackson Manatha, porte-parole de la police locale.

1 000 rands ont échappé à la cuisson

Ils « ont mélangé le billet avec certains produits chimiques et l’ont fait bouillir », avant de lui rendre trois billets, a-t-il poursuivi. Lesdits billets étaient « des faux de très bonne qualité » qui pourraient duper n’importe qui, a-t-il précisé à l’agence Sapa.

Ils lui ont alors proposé de multiplier 1 000 rands (100 €), une somme importante pour cette femme de 46 ans. « Elle a apparemment retiré l’argent, mais la police a été informée de l’escroquerie avant qu’il ne soit cuit », a conclu le capitaine Manatha.

Les deux hommes ont été arrêtés et devaient comparaître vendredi devant le tribunal de Dutywa, a noté le porte-parole de la police.

Publicités

Une réponse

  1. nuage1962 dit :

    ils faut vraiment etre naif pour se faire avoir de cette facon