Un homme traîne une valise AFP

Étrange histoire sur le tarmac. Mardi dernier, un avion de la compagnie Air Corsica, qui doit relier Paris à Ajaccio, en Corse, a été retardé de quelques minutes en raison d’un enfant visiblement un peu trop en colère de quitter Orly pour l’île de Beauté. Après de longs instants de pleurs, l’enfant de 4 ans et ses parents quittent l’appareil, en accord avec l’équipage et les autres passagers. Sauf que, après réflexion, les parents sont très remontés : « Nous avons été mis dehors comme des terroristes » dit même le père du gamin…

Tous les passagers du vol AF 4502 pensaient passer de belles vacances en Corse. Tous sauf un : l’irréductible Ryan, 4 ans.

A peine entré dans l’avion, le petit garçon se met à pousser des hurlements.

Ses parents, Nadia et Olivier, n’arrivent pas à le calmer. Des cris tellement stridents que l’ensemble de l’équipage essaie de le rassurer. En vain, les passagers se lèvent les uns après les autres, excédés.

En plein désordre, Ryan réussit même à échapper à la surveillance de tous et courent vers la sortie. Il est rattrapé in extremis. Quelques minutes plus tard, c’est même le commandant de bord qui sort du cockpit.

Le très expérimenté Monsieur Jubert n’avait jamais vu ça en 30 ans de carrière. Pourtant, il faut agir : l’avion a déjà une demi-heure de retard, et les passagers commencent à se plaindre.

C’est lui, le commandant, qui prend la décision de débarquer le couple et leur enfant.

Mais la famille ne veut pas en rester là. La compagnie, elle, n’a pas souhaité réagir dans la matinée. Et malgré une demi-heure de retard, les autres passagers sont arrivés à bon port pour de belles vacances sous le soleil…

Source : RTL.fr

Publicités

  1. Mchan dit :

    la compagnie a eu raison de les debarquer si leur gosse etait incontrollable et courait partout. C’est un avion pas un terrain de jeu. Et puis les membres de l’equipage ne sont pas des nounouspour les gosses des gens.

    • maxine dit :

      Dans un avion, c’est le commandant qui a le dernier mot, s’il a estimé qu’il en allait
      de la sécurité des passagers… Tu te vois piloter avec un gosse qui hurle? Surement
      qu’il avait peur, j’espère qu’il est pas comme çà tous les jours lol!

  2. 100% d’accord avec la décision du commandant de bord.
    Et pour cause, lors de mon récent retour de Turquie, le gosse derrière moi à HURLE pendant presque 3h !!!

    • maxine dit :

      Ouh là! Je ne sais pas ce que j’aurai fait, vu ma patience et mon caractère lol
      Je n’aime pas le bruit en général et même si j’aime les enfants, il y a des
      limites!