De nombreux Marocains ont obtenu la nationalité norvégienne alors qu’ils n’avaient demandé qu’un simple visa. Depuis que les autorités norvégiennes s’en sont rendus compte, elles veulent maintenant « corriger » cette erreur considérée comme gênante.

En demandant un visa long séjour en Norvège entre 1960 et 1975, plusieurs Marocains se sont vus octroyer automatiquement la nationalité norvégienne en 1990 après le passage du système basé sur la carte au système informatisé, rapporte la presse locale.

C’est seulement en 2007 que les autorités norvégiennes détectent l’erreur. Principale piste : A l’époque, de nombreux Marocains s’étaient rendus à l’ambassade de Norvège à Rabat pour demander leur passeport norvégien. Ce qui a éveillé la curiosité des autorités qui ont ainsi recensé près de 58 000 personnes ayant obtenus la nationalité par erreur, dont la majorité provenait du Maroc et de la Turquie.

Destitution de la nationalité

Pour le directeur adjoint des impôts, Harald Hammer la situation présente est très « ennuyeuse », mais il convient « simplement à veiller à corriger » l’erreur. En clair, le responsable norvégien veut tout simplement dire qu’il faut destituer de la nationalité tous ceux qui l’ont obtenue alors qu’ils n’avaient droit qu’à un visa long séjour.

Seulement, la plupart des personnes concernées ont immigré en Norvège avant 1975, et n’ont pas ensuite été inscrites comme résidents, précise M. Hammer. Pour lui, le cas des Européens est plus simple à traiter. S’ils émettent une demande de passeport, la Direction des impôts pourra vérifier les anciens passeports ou consulter les anciens annuaires téléphoniques pour vérifier qu’ils sont concernés ou non par « l’erreur de nationalité ». « De nombreux cas seront résolus facilement dans la coopération entre la Direction et les ambassades de Norvège, confie le responsable norvégien.

Mais pour les ressortissants non européens, la tâche risque d’être plus compliquée, puisque selon les autorités norvégiennes, certains ne savent même pas qu’ils détiennent la nationalité. « Nous ne pouvons pas envoyer des lettres parce que nous ne savons pas où ils vivent », souligne M. Hammer.

Quoiqu’il en soit, la Norvège est décidée à rectifier cette erreur, même si c’est une tâche de titan. Pour l’instant, les autorités norvégiennes ont attribué à tous les migrants des années 1960 à 1975 le statut de « nationalité inconnu » en attendant d’avoir plus de précisions.

Source : yabiladi.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.