Une Américaine de 42 ans dont l’oreille gauche avait dû être amputée en grande partie suite à un cancer, vient de se voir poser une prothèse plus que réaliste. Et pour cause, sa nouvelle oreille a été fabriquée à partir de cartilage implanté pendant plusieurs mois dans la peau de son avant-bras.

La prouesse est impressionnante mais s’est avérée extrêmement délicate. Tout a commencé il y a quatre ans, lorsque Sherry Walter, une Américaine a constaté une croûte sur son oreille gauche qui mettait du temps à cicatriser. Malgré une cure d’antibiotique et huit mois d’attente, celle-ci ne partait toujours pas. L’Américaine a alors décidé de se rendre chez un dermatologue qui après quelques minutes d’examen lui a annoncé la terrible nouvelle : elle était atteinte d’un cancer de la peau. Au cours des mois suivants, elle a ainsi dû subir une opération pour enlever une partie de sa peau et prendre un traitement particulièrement agressif. Toutefois, la maladie a continué de s’étendre jusqu’au canal de son oreille gauche.

En 2010, les médecins ont alors décidé de lui retirer son canal auditif, son tympan ainsi qu’une grande partie de son oreille externe et des tissus de son cou. Une fois les zones cicatrisées, ceux-ci ont alors expliqué à la patiente qu’elle avait plusieurs options pour remplacer son organe manquant. Elle pouvait avoir recours à une prothèse mais cette dernière devait être attachée chaque jour. Néanmoins, la plupart de ces prothèses se fixent à l’aide de baguette en titanium sur le crâne. Or, au cours de l’opération, une partie de l’os du crâne avait également dû lui être enlevée obligeant à écarter cette possibilité.

« Elle aurait dû faire avec de la bande et de la glue et cela aurait été vraiment pénible. Cela ne lui a pas paru attirant et je l’ai compris« , a expliqué au Baltimore Sun Times le Dr. Patrick Byrn, professeur en chirurgie de la tête et du coup à la Johns Hopkins University School of Medicine. C’est là que le médecin a eu l’idée de tester un projet auquel il réfléchissait depuis plusieurs années. « J’ai pensé à cette stratégie des années avant et je recherchais le bon patient sur lequel la tester« , a t-il indiqué. Le projet en question : reconstruire une toute nouvelle oreille en utilisant la peau du patient mais d’une manière très particulière. Bien qu’on l’ait prévenu que ceci durerait au moins deux ans, la patiente a tout de même décidé de tenter. « Cela paraissait un peu étrange mais j’étais d’accord pour l’essayer« , a précisé Sherry Walter interrogée par CBS.

Quatre mois passés avec une oreille dans le bras

En prenant l’empreinte de son oreille droite, les médecins ont réussi à dessiner sur papier une oreille gauche. Puis ils ont prélevé à la patiente du cartilage à partir de ses côtes qu’ils ont utilisé pour façonner la fameuse oreille. C’est à partir de ce moment là que les choses sont devenues plus délicates puisque pour que le cartilage devienne une vraie oreille, il fallait que de la peau la recouvre. Pour cela, les médecins ont donc implanté la structure sous la peau de son avant-bras gauche après y avoir injecté de la solution saline pendant des semaines. L’insertion a eu lieu en novembre 2011 et était parfaitement visible. « Nous avons implanté l’oreille à proximité du poignet et l’avons juste laissé vivre pour que toute la peau puisse croitre dans l’oreille« , a commenté le Dr Byrne.

Durant quatre mois, Sherry Walter est ainsi retournée à son quotidien auprès de son mari, essayant de s’amuser de cette oreille qui poussait dans son bras. Puis en mars 2012, les médecins ont prélevé la partie de peau contenant ce nouvel organe pour le greffer du côté gauche de son crâne : la patiente avait retrouvé un semblant d’oreille. Selon l’équipe qui l’a réalisée, c’est la reconstruction d’oreille la plus compliquée qui a jamais été mise en oeuvre aux Etats-Unis. Toutefois, elle ne s’achève pas tout à fait ici puisque les médecins ont commencé à modeler cette oreille pour la rendre encore plus véritable.

Si toute la procédure a été très éprouvante pour Sherry et son mari, celle-ci s’estime aujourd’hui très chanceuse d’avoir pu en bénéficier. Une fois que l’oreille aura cicatrisé, le médecin estime qu’elle pourra tenir durant des années.

Source : Maxisciences.com

Publicités

Les commentaires sont fermés.