Les experts en paranormal se concentrent sur une silhouette noire aperçue à Ewell

(Royaume-Uni) Les chasseurs de monstres et experts en paranormal se pressent pour donner leur interprétation concernant une mystérieuse « silhouette noire sans traits distinctifs » aperçue à Ewell le mois dernier.

Copyright Jeff Coatney

Scott Martin et sa famille rentraient chez eux en taxi le mardi 14 février, aux environs de 22h30, quand ils ont vu la silhouette terrifiante  –  qu’ils ont comparée à celle du légendaire Jack-talons-à-ressort  – (Spring Heeled Jack ndlr) traverser la route comme une flèche avant de faire un saut de 4 mètres au-dessus d’un talus alors qu’ils roulaient aux abords du Nescot Collège sur la rocade d’Ewell.

Le couple  –  elle, comptable, et lui, manager d’une entreprise de construction de Banstead  – , leur fils de quatre ans et le chauffeur de taxi ont tous déclaré avoir vu la même silhouette.

La famille en a été tellement effrayée que leur fils a eu peur de dormir seul cette nuit-là, tandis que le chauffeur de taxi a confessé qu’il ne voulait pas rentrer seul chez lui.

Les théories avancées pour expliquer l’apparition sont diverses : route hantée, phénomènes scientifiques naturels, et même une forme de vie « alien ».
Jack Bowman, 32 ans, écrivain et directeur de la compagnie de théâtre Wireless Theatre Company, a produit une série de trois émissions radio sur la légende de Jack talons-à-ressort. Il déclare :

« Ce qui m’intrigue vraiment là-dedans, c’est que Jack n’a pas été aperçu depuis 1986.
Il était tombé dans l’oubli, mais voilà qu’on 2012, on parle à nouveau de lui. Je ne doute pas une seconde que la famille a été terrifiée par ce qu’elle a vu.
Il s’agit probablement d’un phénomène matériel. Il a été aperçu par deux personnes, un enfant et un chauffeur de taxi, donc il s’agit d’un phénomène matériel, ce qui exclut les fantômes.
Une explication scientifique pourrait être qu’il s’agit, par exemple, d’une entité extra-terrestre, possiblement d’un alien.
S’il vient d’un endroit où la force de gravité est plus importante, ça expliquerait pourquoi il est capable de sauter plus haut. »

Neil Arnold, 37 ans, auteur et chasseur de monstres à plein temps autoproclamé, enquête sur les phénomènes étranges depuis 20 ans. Il déclare :

«Je ne pense pas que ce qu’ils ont vu ait quoi que ce soit à voir avec Jack Talons-à-ressort.
Jack a commencé à faire parler de lui vers 1837, aux environs du Kent, de Londres et du Surrey et, à la base, il agressait les gens.
Il était vêtu d’un costume très sombre et d’un manteau noir. On a dit qu’il avait pour habitude de cracher des flammes bleues dans les yeux des gens. La plupart du temps, il attaquait les femmes et déchirait leurs vêtements, avant de s’enfuir.
Il y a environ trois-quatre ans, j’ai reçu le témoignage d’une femme qui roulait en voiture quand une silhouette sombre a traversé la route ; elle a eu un accident en voulant l’éviter. J’ai parlé avec elle, et elle était absolument terrifiée. Donc il est clair que des témoins ont bien vu quelque chose.
Le problème, c’est que des tas de trucs arrivent tout le temps, mais restent sans explications.
Je dirais que s’il s’agit d’une personne normale, ce qui semble peu probable, alors nous sommes probablement face à une route hantée ou à quelque apparition sur la route.
Autrefois les gens disaient que Jack Talons-à-ressort était un alien ou un fantôme. Je ne suis pas sûr, mais je pense que ça aurait aussi pu être un farceur devenu incontrôlable. »

Un lecteur écrit :

« La théorie était que Jack était un alien venu d’une planète à forte gravité. Dans les deux cas, aucune explication n’a été donnée sur la façon dont il est arrivé ici.
Peut-être que la planète dont il vient le considère comme un criminel, et ils l’ont envoyé ici parce qu’il est aussi cinglé que nous.
Un seul de son espèce ici, et ce serait l’enfer. »

Lauren May/EPSOM GUARDIAN
Traduction : Sott

Les 2 images n&b ne font pas partie de l’article

En savoir plus sur Wikipédia ICI

Ci-dessous : 2 courtes vidéos en anglais, apparemment il ne semble pas y en avoir en français, si toutefois vous en trouviez…

Publicités

Les commentaires sont fermés.